Geox D OPHIRA A D621CA Gris vFM9web

SKU059549990131398
Geox D OPHIRA A D621CA Gris vFM9web
Geox D OPHIRA A D621CA Gris

EN

English

Le portail dela modernisation de

Nous découvrir

Navigation
Nous découvrir

18 La présence de la littérature orale dans le roman africain est très souvent interprétée, dans une perspective culturaliste, comme un important marqueur identitaire. Sans invalider une telle lecture, il importe toutefois de souligner que, depuis le roman pionnier d’Ahmadou Kourouma 21 , les écrivains africains, de plus en plus préoccupés par la recherche formelle, ont retrouvé dans leur culture orale, le levain nécessaire au renouvellement de la narration romanesque. La posture d’oralité, adoptée dans , obéit à cette conscience esthétique et, par la fiction d’oralité qu’elle engendre, donne au romancier les moyens de «se jouer» de ses lecteurs.

19 La modélisation formelle des «gens et genres de la parole» est la principale stratégie qui installe la fiction d’oralité dans le roman d’Adiaffi. Elle consiste à convoquer, dans l’espace textuel, des personnages reconnus dans la tradition comme de véritables ministres de la parole ainsi qu’à donner l’impression d’écrire le roman en suivant le modèle formel d’un genre oral attesté.

20 Le chapitre8 du roman (p.70-88), qui en est en fait le véritable début, représente un moment important dans le processus de la mise en place de la fiction d’oralité de l’énonciation. C’est en effet dans ce chapitre que le narrateur lui-même s’identifie à un griot:

Je suis un initié, un griot initié. Mon nom est Sinikadjan «demain est loin» […] Je suis le griot initié des peuples et non des rois, des souverains […] Je suis un griot initié des opprimés. […] Oui, c’est moi l’incendiaire des paroles sèches incandescentes […]: je tiens ma science de mes ancêtres, grands patriotes, […] grands combattants de la liberté unique, de la justice unique, la liberté des peuples adidas Originals LOS ANGELES Baskets basses gris DBAhVn2l
.

21 Conformément à la fonction habituellement dévolue aux débuts de récits, celle de déterminer le cadre général d’évolution des personnages ainsi que les pôles de l’énonciation, celui de sert à planter le décor. Cette entrée en scène du griot fonctionne comme une entrée en matière (mais aussi comme une justification puisque sept chapitres sont passés) qui prépare ce qu’on pourrait appeler l’«horizon d’attente esthétique» du lecteur. Après avoir été informé par le narrateur lui-même, de son statut de griot, le lecteur ne pourra plus, par exemple, s’étonner de la présence des traits de l’oralité traditionnelle dans le roman. Mais, le lecteur attentif et suffisamment informé peut remarquer que le griot d’Adiaffi est fondamentalement différent de ceux décrits par Sory Camara 23 et Djibril Tamsir Niane Amazonas Tongs CompenséEs Femme Amazonas Tropical Shine Gris xA4iq1VW8C
: alors que dans la tradition malinké, les griots, au service des souverains et des familles nobles, ne faisaient que susciter et accompagner par leur verbe, les actions de ceux-ci, Sinikadjan, lui, est au service du peuple et des opprimés et présente ses ancêtres comme des «combattants de la liberté et de la justice» des peuples. À l’évidence, Adiaffi, qui connaît bien la tradition des griots, poursuit là un double but: introduire, par la figure du griot, son lecteur dans une énonciation de type oral tout en demeurant fidèle à cet engagement sociopolitique qui caractéristique son écriture.

22 est une forme littéraire composite parce qu’elle brasse plusieurs genres traditionnels oraux comme nous l’avons démontré précédemment. Toutefois, à l’examiner de près, on s’aperçoit que l’œuvre présente quelques traits caractéristiques de l’épopée. De prime abord, il y a la longueur excessive du texte (534pages) qui n’est pas sans rappeler celle des longues gestes racontées par les griots. Peut être ensuite évoqué le discours du narrateur qui mime rythme et style oraux à l’aide d’un système de ponctuation bien particulier: nombreuses courtes phrases agglutinées, longues tirades structurées par un renfort de virgules et des points d’exclamation. Les répétitions 25 et autres jeux phoniques qui relèvent parfois du «style formulaire» apparentent également le récit à la «parole fleuve» et scandée propre au griot. Cependant, ce sont surtout la «rhétorique de l’implication 26 » et l’«accompagnement musical» qui finissent par faire prendre véritablement au roman, les dehors du récit épique.

23 La rhétorique de l’implication désigne l’ensemble de ces techniques mobilisées par le conteur ou le griot et visant à maintenir le contact avec l’auditoire ou à le faire participer, d’une manière ou d’une autre, au processus de production du récit ainsi qu’à l’ambiance générale de la performance. Adoptée par le romancier, cette rhétorique est visible à certains procédés syntaxiques, graphiques et communicationnels imitant la voix et le geste et assurant les fonctions phatique et conative du langage afin, comme le souligne Nora-Alexandre Kazi-Tani, de «donner l’ Botte Lacets Talon Stiletto Noire Noir LBhIXh76
d’une communication non différée ou le seul temps est celui de la rencontre 28 ». On notera, à ce sujet, l’emploi des impératifs «écoute» et «entends» 29 pour solliciter du lecteur (auditeur?) cette attention indispensable à l’intelligence du texte oral, dans l’instant de la performance.

24 Quant à l’«accompagnement musical», il se réalise par une sorte de «sonorisation lexicale» qui fonctionne avec la compétence et la mémoire musicales du lecteur. Les instruments de musique comme le kokwa , le n’goni , l’arc musical, le balafon , le sanza , la flûte etc. sont en effet évoqués pour les sons qui leur sont associés. Un lecteur qui a déjà entendu jouer de ces instruments ne peut alors s’empêcher de se représenter mentalement leurs musiques. En ponctuant, selon les situations, ces évocations d’instruments par les impératifs «sonnez», «accélérez» ou par le mot «silence», le narrateur s’illustre comme un véritable chef d’orchestre qui veille à adapter sa symphonie au cours des événements narrés et à donner, par cette «feintise musicale», l’impression au lecteur d’«écouter» un récit scandé au son de la musique traditionnelle.

Et il pestait, le pédagogue, non pas contre l’escalier qui était évidemment conçu et construit avec science, mais contre les enfants qui semblaient insensibles à sa sollicitude.

Il pestait parce que tout se passait normalement quand il était là à surveiller la montée méthodique de l’escalier, marche à marche, en soufflant aux paliers et en tenant la rampe. Mais s’il s’absentait un instant, quel désastre et quel désordre! Seuls continuaient à monter méthodiquement, marche à marche, en tenant la rampe et en soufflant aux paliers, les individus que l’école avait suffisamment marqués de son autorité, comme ces chiens de berger que la vie a dressés à suivre passivement le maître et qui se sont résignés à ne plus obéir à leur rythme de chiens franchissant sentiers et fourrés» (1994, p.109).

Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition. Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.
Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition. Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : Xti Chaussures Xti Zapato Mod 28816 Gris Charol RfOfTZhmcN
.

ALAIN (1976) Propos sur l’éducation . Paris: PUF. 1932.

ARENDT H. (1972). La crise de la culture , Paris: Gallimard.

BARRÈRE A. (1997). Les lycéens au travail , Paris: PUF.

BARRÈRE A. (2003). «Que font-ils en classe? De l’interaction au travail», Le Télémaque , n°24 .

BERTRAND Y. GUILLEMET P. (1989). Les organisations: une approche systémique , Québec: Télé-Université.

BOULANGÉ A. (2009). «Entretien avec Aldric Boulangé», Éducation magazine.

CADY A. (2006). Les discours des «républicains anti-pédagogues» (1983-2003): étude critique d’une argumentation et de ses présupposés, thèse en sciences de l’éducation, université de Nantes.

CANETTI E. (1966). Masse et puissance , Paris: Gallimard.

FREINET C. (1994). «Les dits de Mathieu», in Œuvres pédagogiques. Paris: Éditions du Seuil, vol.II.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition. Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : [email protected] .

GUILLOT G. (2009). «Autorité, respect et tolérance», Les sciences de l’éducation. Pour l’ère nouvelle. DOI : 10.3917/lsdle.423.0033

nacimo

Galope Forrest...galope . Étincelle lumineuse qui évidemment aveugle cette immensité d’abrutis. Merci aux AMG d’Êtres et de le rester.

TBS Marion Marron zZjc69oL

, par tonia En réponse à: Boots en cuir Marron bjt6yfI

Je n’ai pas peur de dire qu’ils me font peur.

Répondre à ce message

, par Bernard Leprêtre En réponse à: Nike Wmns Air Max 1 Ultra Moire Bleu 81RRQqt

Bernard Leprêtre

Quand Daniel Mermet écrit "ce penseur" à propos de Philippe Val, je suppose qu’il faut y voir une tonne d’ironie ... Je recommande pour cet été la lecture de Mohicans de Denis Robert (Julliard), on en apprend de belles sur Val.

Répondre à ce message

, par Christophe TIRAN En réponse à: Kaporal Flexy Noir WOPU4crfBP

Je n’arrive pas à comprendre (ou plutôt j’ai peur de comprendre) comment P.V. signataire de l’article et par ailleurs expert en reniements, retournages de veste, vidage d’anciens "amis" et censure en tout genre, peut encore bénéficier d’un quelconque crédit et arriver à publier son absence de pensée dans un "organe de presse" quel qu’il soit. Son avidité et sa voracité de pouvoir et de lucre ont depuis bien longtemps remplacées son talent et sa vivacité d’esprit. Beurk!

Répondre à ce message

, par Ronan Dissez En réponse à: Nike Running Lunarepic Flyknit 2 Baskets basses Triple noir 863779014 dyMVzE

Pourquoi ne pas plutot relayer cet appel? https://zad.nadir.org/spip.php?article5706

Adidas Originals Superstar 80S W Blanc VfZBuZ7R4y

, par forrest En réponse à: «Manifeste "contre le nouvel antisémitisme"»: délirant, provoquant, indigent

24 Nous allons donc analyser les jalons normatifs qui ont été auparavant abordés de manière si inopinée pour voir jusqu’à quel point ils peuvent être interprétés de sorte qu’ils permettent de reconnaître l’exercice du droit à l’autodétermination – une aspiration qui, dans notre argumentation, est considérée légitime ex hipotese .

25 Animés par un nouvel état d’esprit – celui qui nous dispose à trouver une compatibilité entre les normes et quelque chose que nous jugeons bon – nous pouvons réexaminer, en premier lieu, cette interprétation qui, de manière si catégorique, affirmait que le droit à l’autodétermination évoqué dans le droit international ne pouvait s’appliquer qu’à des cas de décolonisation ou de violations graves des droits de l’homme. Il s’agit, répétons-le, de trouver une voie juridique pour faire droit à une aspiration que pour l’instant nous supposons légitime.

26 La première chose à faire lorsqu’on examine un droit est de préciser la perspective depuis laquelle nous émettons nos jugements relatifs au droit en question. Fondamentalement, à défaut de précision analytique mieux fondée, nous identifions deux manières d’entreprendre cette tâche. Pour le dire avec Bentham, soit nous adoptons le point de vue du «Commentateur» ( Expositor ) et parlons de la portée des normes réellement existantes, soit nous nous situons du côté du «Censeur» ( Censor ) et nous discutons de ce que devraient être ces normes. C’est dire que l’alternative consiste à prendre comme point de départ le iure condito ou bien le chemin du lege ferenda . En ce qui nous concerne, le choix est facile puisque le droit à l’autodétermination est présent dans les lois internationales. On peut discuter de sa portée et de son interprétation mais pas de son existence. Aujourd’hui il n’y plus de doute: le droit à l’autodétermination est considéré comme un droit authentique. Le parcours polémique pour la reconnaissance de ce droit clarifie les choses sur ce point. Un peu d’histoire donc.

27 À l’origine, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 12 décembre 1948 ne mentionne ni ne se réfère au droit à l’autodétermination des peuples – malgré une proposition de l’URSS en ce sens. Le point de vue qui prévalait alors était la négation de toute relation entre l’autodétermination des peuples, érigée en principe dans les articles 1, 2 et 55 de la Charte des Nations Unies, et son inscription comme véritable droit. Le droit à l’autodétermination n’était tout au plus qu’un principe directeur à caractère moral ou politique, mais pas un droit au sens propre du terme: il n’attribuait à aucun sujet de droit le pouvoir juridique d’exiger sa reconnaissance et son effectivité. Peu après la proclamation de la Déclaration Universelle de 1948, comme le rappelle H. Gross, l’Assemblée Générale adopta la Résolution 421 (V) par laquelle elle invitait «le Conseil Économique et Social à demander à la Commission des Droits de l’Homme d’étudier les méthodes et les procédures pour garantir aux peuples et aux nations le droit à l’autodétermination». Finalement, dans la Résolution 545 (VI) du 5 février 1952, l’Assemblée Générale décida d’«inclure dans le Pacte International ou dans les Pactes Internationaux sur les Droits de l’Homme un article relatif au droit des peuples et des nations à l’autodétermination... Nike Wmns Nike Air Zoom Vomero 12 Noir Nmm8i7CK
». Cette résolution, qui qualifie pour la première fois l’autodétermination de droit, fut le point de départ pour la pleine reconnaissance juridique de l’autodétermination prévue aussi bien par les Résolutions 1514 (XV), 1541 (XV), 2625 (XXV) que par l’article premier des deux Pactes Internationaux sur les Droits de l’Homme adoptés par l’Assemblée Générale en 1966, actuellement en vigueur depuis l’obtention en 1975 du nombre de ratifications requis. Il semble alors clair que les textes internationaux – qui sont d’authentiques conventions impliquant des obligations internationales pour les États les ayant ratifiés, dont l’Espagne – reconnaissent une pleine valeur juridique au droit à l’autodétermination. Cela dit, une fois admis le caractère juridique du droit à l’autodétermination – c’est-à-dire son existence comme droit parfaitement invocable – des doutes surgissent sur son application.

28 L’article premier du Pacte International sur les Droits Civils et Politiques tout comme l’article premier du Pacte International sur les Droits Économiques et Sociaux – avec des énoncés identiques – déclarent que « les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel». D’autre part, la Résolution 1514 (XV) précitée de l’Assemblée Générale des Nations Unies contenait une «Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux» dans laquelle il était stipulé que « les peuples ont le droit à la libre détermination; en vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et poursuivent librement leur développement économique, social et culturel» . Cependant, le problème surgit au moment de déterminer quel sujet est habilité à invoquer ce droit d’organiser de manière entièrement libre et indépendante ses institutions politiques. Traditionnellement, la doctrine a admis que la référence aux «peuples» se limite exclusivement au domaine colonial. On considère qu’à travers le système de mandats implanté par la Société des Nations – et qui n’était rien d’autre que l’acceptation de la domination coloniale, bien que dissimulée – et la reformulation postérieure qu’en firent les Nations Unies en «territoires non autonomes» et «régimes d’administration fiduciaire» – c’est-à-dire, la continuation du système des mandats (la terminologie tortueuse montre que ce n’était pas sans mauvaise conscience) – le mouvement anticolonialiste avait atteint son objectif indépendantiste avec l’inclusion du droit à l’autodétermination dans les textes internationaux. Dans la mesure où, notamment après la Seconde Guerre mondiale, la politique décolonisatrice commence à s’amplifier rapidement (en raison d’intérêts matériels de la Métropole et pas pour d’étranges et «vigoureuses consciences anti-impérialistes», comme ne cessent de le répéter les merveilleux manuels de Droit international) et dans le même temps l’idéalisme universaliste perd de sa force comme modèle interprétatif dans les Sciences sociales – c’est ce que nous pourrions appeler le «syndrome Lévi-Strauss» à la suite de À. Finkielkraut 16 –, la défense du droit à l’autodétermination se popularise aussi bien dans la vie politique que dans la sphère intellectuelle. Liberté pour les colonies. Liberté pour les peuples. Opposons la multiculturalité à l’infatuation de la civilisation occidentale. Le principe d’autodétermination fut rapidement salué comme corollaire à la critique de l’ethnocentrisme et de la mégalomanie européocentriste du progrès.

29 Récapitulons. Jusqu’ici le chemin suivi par le droit à l’autodétermination a été marqué par deux jalons très clairs. Le premier est celui de la marginalisation de l’autodétermination en tant que véritable droit, suivie d’une progressive reconnaissance jusqu’à donner lieu à une défense inconditionnée du droit comme tel. La seconde étape est celle de l’interprétation de son contenu comme quelque chose de propre au domaine colonial et exclusivement international. Le droit à l’autodétermination existe, mais il n’est admis que s’il est exercé par les colonies. À ce sujet le consensus doctrinal est pratiquement unanime 17 . Puisqu’aujourd’hui le processus de décolonisation est quasiment terminé et que le critère pour conférer aux colonies ce droit s’appuyait sur l’absence de droits fondamentaux des peuples soumis à l’occupation coloniale 18 , une bonne partie des juristes internationalistes étendent l’application de ce droit à d’autres peuples qui subissent aussi des violations de droits essentiels, comme les peuples soumis à domination étrangère ou gravement discriminés par le gouvernement de l’État auquel ils appartiennent 19 . Le très pertinent jugement de la Cour suprême canadienne 20 (CSC 1998) relatif au droit à l’autodétermination du Québec, va dans le même sens en admettant qu’en dépit de l’inexistence d’un droit à l’autodétermination reconnu par le droit international pour un cas tel que celui du Québec, le gouvernement fédéral canadien a l’obligation d’engager des négociations si les Québécois expriment vouloir l’indépendance de manière claire et sans équivoque. En somme, voilà la situation si nous en appelons au droit des Juristes – ce qui implique une interprétation fondée sur l’opinion plus ou moins consensuelle des juristes eux-mêmes.

30 Du point de vue de l’Homme Politique, nous cherchons la manière de faire entrer dans les textes de droit international la revendication sécessionniste d’un peuple. La façon de raisonner serait alors la suivante. Étant donné que les normes internationales reconnaissent le droit à l’autodétermination et que le contenu de ce qui est stipulé dans ces normes paraît indiquer, selon Rigo Sureda 21 , que le droit à l’autodétermination est fondé sur la liberté d’expression de la volonté d’une communauté de déterminer son statut politique par rapport à d’autres communautés ou vis-à-vis de sa propre organisation politique interne, appuyons-nous sur elles pour trouver une solution à notre problème – car elles ne restreignent leur champ d’application ni aux colonies ni aux peuples privés de droits. Bien que la Catalogne ne soit pas une colonie et que sa population ne subisse pas de privation de droits, nous pourrions invoquer plus fondamentalement les Pactes de 1966 pour soutenir la possibilité d’organiser un référendum d’autodétermination. Partons de cette vérité incontestable: les textes du droit international ne limitent pas l’interprétation du mot «peuple». Dans la rédaction des articles premiers des Pactes Internationaux nous trouvons la reconnaissance catégorique du droit à l’autodétermination pour «tous les peuples». Comme le remarque R. Viciano dans son incontournable article, «il paraît évident que si l’on avait voulu limiter ce droit à seulement quelques peuples cela aurait été précisé, comme cela a été fait en d’autres occasions BOSS Green EXTREME RUNNER Baskets basses bleu GCyNDk29z
». Si ce que nous cherchons est une base juridique permettant de faire droit à une revendication d’autodétermination, ce serait là une solution possible. Ces derniers temps, à la suite du référendum écossais sur l’indépendance, on a pu dire qu’il était impossible de comparer l’Écosse et la Catalogne. La raison fondamentale qui a été avancée est qu’en Grande Bretagne il n'existerait pas d’obstacles juridiques. L’absence d’une constitution écrite et l’organisation particulière de la Grande Bretagne résultant de l’Acte d’Union de 1707 rendraient possible la conformité du référendum au système juridique britannique. En Espagne, en revanche, il n’y aurait pas ce genre de compatibilité. Parfois (comme lorsque les députés du PP, du PSOE et de l’UPyD ont refusé d’attribuer la compétence en matière référendaire à un gouvernement régional), on peut même observer la manière contrite, navrée et résignée avec laquelle est justifié le refus du droit à l’autodétermination. , semblent-ils dire, . Ce n’est pas le cas. Il existe des lois qui rendent cela possible, donc, si on veut rejeter la revendication, il faudra envisager autre chose que l’impossibilité juridique.

31 Toutefois, dirait le Juriste avec le sérieux qu’on lui reconnaît, c’est une chose que les normes internationales ne restreignent d’aucune façon le concept de peuple et c’en est une autre qu’elles ne posent pas de limites à l’exercice du droit à l’autodétermination. De fait, prétend la doctrine à l’unisson, diverses raisons de nature méthodologique – concrètement «l’interprétation systématique» – paraissent indiquer que la bonne voie est celle de l’exclusion des peuples non colonisés. En plus de la déclaration indifférenciée sur l’autodétermination des peuples présente dans les Pactes de 1966 on trouve, dit-on, d’autres clauses qui délimitent son application en excluant les peuples non soumis à domination coloniale et étrangère.

GStar CARGO Bottines à lacets noir 1Yz2YrVZ

TOMS House Chaussons en coffret cadeau TSvNfZTaIF

International

Compétences et Formation

Economie et Territoires

Votre CCI